Planète Cinéphile

Cette semaine

LA BOBINE D'AUDE : "MARILYN MONROE, LE ROLE LE PLUS CELEBRE DE NORMA JEANE"

Marilyn-Monroe-1.jpg

 

Décédée il y a près de 50 ans, Marilyn Monroe fait partie de ces icônes hollywoodiennes qui sont inoubliables et indémodables. Rares sont les acteurs ou les actrices des années 40/50 qui sont encore si célèbres. Certes, Grace Kelly, Audrey Hepburn, Cary Grant, Clark Gable et Katherine Hepburn sont eux aussi des figures incontournables de cette époque, néanmoins, je pense pouvoir affirmer sans me tromper que Marilyn Monroe est celle qui incarne le mieux cette génération hollywoodienne auprès des jeunes d'aujourd'hui. Tout le monde connaît son nom et son visage sans pour autant avoir vu un seul de ses films. Pourtant, je ne connaissais presque rien de cette actrice, peu consciente qu'il y avait en elle deux identités, la super star Marilyn Monroe, et la jeune femme fragile Norma Jeane Mortenson. Le genre biopic étant à la mode, j'attendais donc avec impatience que le cinéma actuel mette intelligemment en scène cette icône.


C'est désormais chose faîte grâce au film "My week with Marilyn" de Simon Curtis et qui sort sur nos écrans de cinéma le 4 Avril prochain. La délicate Michelle Williams y incarne l'icône par excellence du glamour, Marilyn Monroe. Trépignant d'impatience depuis sa nomination à l'Oscar de la Meilleure Actrice, j'ai pu découvrir il y a quelques jours le film. J'ai cru admirer pendant près d'1h40 la véritable Marilyn/Norma Jeane tant Michelle l'incarne à la perfection. Je reconnais avoir été étonnée de découvrir une jeune femme si triste et si peu sûre d'elle, alors qu'elle représentait le glamour, la joie et le beauté. L'icône Marilyn semble indestructible, alors que la jeune femme Norma Jeane paraît très fragile.

 

J'ai été très touchée par cette femme et dès le film terminé, j'ai revisionné le célèbre film "Certains l'aiment chaud" avant de me plonger dans de nombreux textes décrivant l'actrice et celle qui se cachait derrière l'icône. Abandonnée par sa mère instable psychologiquement et sans père clairement identifié, Norma Jeane a grandi entre l'orphelinat et les familles d'accueil. Mariée dès 16 ans afin de trouver un semblant de stabilité, le divorce est pourtant rapidement prononcé et la jeune fille se tourne alors vers une carrière de mannequin. Pour correspondre à la mode de l'époque, Norma Jeane se décolore les cheveux et décide finalement de délaisser les agences de mannequin et de tenter sa chance à Hollywood. Sous l'impulsion des studios, elle choisit un nom de scène. Marilyn Monroe est née.

 

Marilyn-Monroe-2.jpg

 

"My week with Marilyn" n'est pas un biopic. En effet, le film se contente seulement de retracer le tournage du "Prince et la danseuse". Le scénario ne retrace pas sa vie mais il illustre à merveille la Marilyn Monroe intime, alors star mondiale, à un moment précis de sa vie. A travers cette histoire, la personnalité de Norma Jeane, si différente de celle de Marilyn, m'est apparue alors que je ne connaissais que celle fabriquée par Hollywood. "All people ever see is Marilyn Monroe" murmure avec tristesse Norma Jeane à Colin Clark, le troisième assistant du réalisateur Laurence Olivier. La célébrité Marilyn se met constamment en scène, semble capricieuse tant elle arrive en retard sur les plateaux, et paraît arrogante lorsqu'elle n'écoute personne hormis son assistante personnelle. En revanche, Norma Jeane est adorable et très timide, manque cruellement de confiance en elle au point d'être paralysée par la peur sur le tournage, et se sent terriblement seule et abandonnée par tous ceux qu'elle aime dès qu'ils réalisent qu'elle n'est pas Marilyn Monroe. Il en ressort l'impression que Norma Jeane a sans cesse essayé de compenser son manque de confiance en elle en, essayant d'attirer l'attention sur elle. "My week with Marilyn" illustre à merveille le besoin d'admiration que ressentait cette femme, au point de ne pas quitter l'univers hollywoodien qui ne semblait pourtant pas la rendre heureuse.

 

Comme le dit si bien Colin Clark, elle était une star de cinéma qui voulait devenir une grande actrice. Pourtant, derrière ses allures de blonde potiche, se cachait Norma Jeane, une perfectionniste très intelligente qui n'hésitait pas à travailler jusqu'à l'épuisement. Peu de gens le réalisent, mais le rôle le plus célèbre de cette jeune américaine est probablement celui de Marilyn Monroe, l'icône qui a fait rêver de nombreuses générations. Plus que le glamour qu'elle représentait, Norma Jeane a créé un personnage qui s'illuminait face aux caméras rendant sa présence à l'écran prodigieuse. En 1962, l'histoire intime malheureuse de Norma Jeane rattrape pourtant la star de cinéma idolâtrée. L'icône a tiré sa révérence dans un contexte tragique. Il ne pouvait en être autrement.

 

 

Remerciements à Aude (Dioxio2) avec "Mais Que Fait La Vie ?" (http://portmaniaque.blogspot.fr)

Partager cet article