Planète Cinéphile

Cette semaine

LA CRITIQUE DE VALENTIN : "EYJAFJALLAJOKULL"

Critique-de-ValentinSeptembre.png

 

 

Synopsis :

 

"Pour les voyageurs du monde entier, l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull est un coup dur. Pour Alain et Valérie, c’est une catastrophe. Car pour arriver à temps dans le petit village de Grèce où se marie leur fille, ce couple de divorcés, qui se voue l’un l’autre une détestation sans borne, va être amené par la force des choses à prendre la route ensemble."

Sortie (France) : 02 Octobre 2013

 

Critique :


Eyjafkja ... Eklayafa ... Eyefjlala ... Bon, copier/coller : Eyjafjallajökull. Au menu de votre vol une Valérie Bonneton à qui son rôle de Fabienne Lepic lui colle à la peau - et d'ailleurs ça ne vous dérangera pas -, un Dany Boon qui a (ENFIN ?!) compris qu'il fallait qu'il arrête avec les comédies lourdingues ("Bienvenue Chez Les Ch'tis", "Un Plan Parfait"), un directeur photo qui se prend pour Yann Arthus Bertrand et un humour grotesque. Notre compagnie vous souhaite un agréable voyage.

Non sérieusement, cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un film français aussi bon. C'est sur, ce n'est pas du grand maestro mais on passe un agréable moment. Valérie Bonneton comme je le disais précédemment, nous fait éclater de rire à chaque fois qu'elle ouvre sa bouche. Mais, malheureusement, pas pour Dany Boon ... En effet, même si l'on voit qu'il a essayé de se détacher de son humour habituel (et on voit bien que ça le fait "chier" pendant quelques scènes), cela reste quand même assez pénible.

Par ailleurs, le générique de début est très bon avec une musique et un rythme qui nous fait taper du pied. Paradoxalement, le film commence un peu trop vite et c'est cela son réel handicap. Aucun développement psychologique ! On ne sait pas pourquoi ils se haïssent tant ? Ah si ! Maman n'était pas là, donc papa à voulu s'occuper comme un grand de sa fille et maman est jalouse même si elle ne veut pas l'admettre. CLICHE ! Le film commence avec un plan sur maman se filmant avec une caméra de poche et l'on devine (NO SPOIL) direct que cela servira forcément plus tard.

Le film part souvent dans des situations improbables et grotesques : (NO SPOIL) un pseudo-prêtre complètement fou et masochiste, un crash d'avion en plein milieu de nulle part, j'en passe et des meilleures ...

Bizarrement, même avec tous ses petits défauts, j'ai aimé ce film ! A voir, si vous voulez passer un bon moment sans trop vous creuser la tête !

 

Note : (3,5/5)

 

 

 

 

Remerciements à Valentin

Partager cet article