Planète Cinéphile

Cette semaine

LA CRITIQUE DE VALENTIN : "HUNGER GAMES, L'EMBRASEMENT"

La-Critique-De-Valentin-Hunger2.PNG

 

 

Synopsis :

 

"Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark. Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais …"

 

Sortie (France - IMAX) : 27 Novembre 2013

 

 

Critique :


La première fois, lorsque je suis allé voir "Hunger Games" au cinéma, j'avais peur que le film soit une version allégée du bouquin. Et j'avais été agréablement surpris. Donc, j'attendais forcément cette suite avec impatience. Mais, au final, vaut-elle le coup ?


 Après leur victoire lors des 74èmes Hunger Games, Katniss et Peeta partent pour la tournée de la victoire. C'est la base du film. Une base qui met 30 minutes à commencer et qui s'étale sur 1 heure ! Car, c'est là le GROS problème du film : l'histoire principale met énormément de temps à débuter. Le film se résume en 3 parties : le district 12 et la tournée de la victoire (1h), la préparation aux Hunger Games (30 min.) et l'arène (50 min.) - plus la fin avec tous les éléments qui explosent en 2 minutes. A noter, la préparation aux Hunger Games est, cette fois-ci, plus explicite et mieux organisée.


Cette suite se veut beaucoup plus sombre et violente que le premier volet. La réalisation est également plus carrée (le concept de la shaky cam ayant été laissé de côté) et réfléchie. Côté BO, j'affectionne tout particulièrement le thème Katniss (extrait disponible ici : http://thehungergamesfrance.blogspot.sk/2013/11/ecoutez-la-bande-originale-composee.html ). J'adore également la chanson "Atlas" de Coldplay, disponible au début du générique final mais qui aurait très bien pu être insérée dans le film.

 

 

Et, justement, le point qui a su me faire apprécier quand même, un peu, ce volet est la fin, à l'exception d'une petite chose : le logo avec le Geai Moqueur s'embrasant et se libérant . Avec le plan qu'il y a juste avant, cela fait vraiment too much ...

 


 Côté jeux d'acteurs, Jennifer Lawrence est excellente mais a un peu de mal avec tous les changements d'humeurs soudains de Katniss, j'ai un peu de mal à croire en Liam Hemsworth, quant à Josh Hutcherson, il me laisse de marbre.


 Ce que je retiendrai. "Hunger Games, L'Embrasement" reste un bon film malgré ses longueurs. Son côté sombre apporte une nouvelle approche à la saga, mais qui devra être revue pour me tenir accroché au prochain film : "Hunger Games, La Révolte - Partie 1" (ayant lu le livre ils auraient largement pu le faire en un seul film de 2H45), car sinon le spectateur se lassera. Au final, c'est plutôt une bonne adaptation et la fin nous promet un 3ème opus encore plus mature et violent (oui, oui c'est encore possible de faire plus violent et choquant).

 

 

Note :  (3,5/5)

 

 

 


Remerciements à Valentin

Partager cet article