Planète Cinéphile

Cette semaine

LA CRITIQUE DE VALENTIN : "TRANSCENDANCE"

La-Critique-De-Valentin-Transcendance.PNG

 

 

Synopsis :

 

"Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ?"

 

Sortie (France) : 25 Juin 2014

 

 

Critique :

 

Je le savais ... Soit j'allais adorer le film, soit j'allais le détester. Je vais quand même pas dire que j'ai détesté, mais quand même ! Le film en lui même est mauvais, mais pire ... Il est raté ! Rien n'était là pour m'encourager à l'aimer. Le plus gros défaut du film est tout simplement son intrigue, tout simplement nulle. Le film se perd dans toutes ses sous-histoires inutiles et s'amuse à semer des fausses pistes qui de 1) nous embrouillent et, de 2) nous font sortir du film.

 

Côté acteurs, c'est une catastrophe. On est habitué à voir Johnny Depp dans des rôles loufoques (Le Chapelier Fou, Jack Sparrow), profonds (Edward Aux Mains D'Argents), dérangés (Willy Wonka), donc j'attendais de le voir dans l'un de ces rôles. Et on sent bien qu'il n'est pas à fond. De plus sa VF m'est insupportable ! Rebecca Hall reste plate ainsi que Morgan Freeman, qui ne sert à RIEN dans l'histoire. Ah, oui et puis ... la 3D. Je déteste dire cette phrase mais pourtant, elle s'applique parfaitement à ce film. La 3D ne sert à rien. Elle n'est même pas bien travaillée ! Je n'ai pas relevé un seul plan dans lequel la profondeur n'était à peine correcte.

 

Au final, on sort déçu du film, en se disant : "Quel gâchis !" Malgré les questions soulevées par le film semblant intelligentes, le film retombe comme un soufflé et nous offre un dernier acte long de ... 45 minutes ?! On s'y perd, on ne rentre donc pas dans le film, on décroche, donc on n'aime pas. Si le film avait été un peu plus travaillé sur les 15 premières minutes, on aurait au moins été tenté de s’interroger sur l'histoire et les questions posées ! Je vous le déconseille fortement, même si vous ne payez que 3,50€ la place.

 

 

Note :  (1/5)


 

Remerciements à Valentin

Partager cet article