Planète Cinéphile

Cette semaine

PATRICE CHEREAU (1944-2013)

patrice-chereau.jpg

 

 

Patrice Chéreau, né le 2 Novembre 1944 à Lézigné (Maine-et-Loire), et mort à Paris le 7 Octobre 2013, est un metteur en scène de théâtre et d'opéras, réalisateur et scénariste de cinéma et acteur français. Ses travaux combinent recherches plastiques, réflexions politiques et exploration des obsessions humaines.  

 

 

Formation :


En 1959, Patrice Chéreau participe aux activités du groupe théâtral du lycée Louis le Grand à Paris. Il signe sa première mise en scène théâtrale en 1964. Il est également titulaire d'une licence d'allemand.

 

 

Carrière au cinéma :


En 1975, Patrice Chéreau se lance dans la mise en scène de son premier long métrage. Il réalise La chair de l'orchidée d'après le roman de James Hadley Chase. Les influences de son travail au théâtre transparaissent dans l'esthétique expressionniste du film. Dans Judith Therpauve (1978), chronique d'un quotidien de province, Chéreau se défait de cette théâtralité. En 1983, il réalise L'homme blessé, une oeuvre violente et froide sur la passion. En 1986, il réunit ses élèves comédiens du Théâtre des Amandiers à Nanterre et les fait jouer dans Hôtel de France. En 1994, il réalise une adaptation baroque et sombre de l'oeuvre d'Alexandre Dumas, La reine Margot, avec Isabelle Adjani dans le rôle principal. Le film remporte le prix spécial du Jury au Festival de Cannes et connaît un grand succès public. Son sixième film, Ceux qui m'aiment prendront le train (1998), est salué par la critique. Chéreau y observe les liens qui unissent une communauté réunie autour d'un défunt, et montre comment cette mort définit de nouveaux rapports entre les êtres. Chéreau se dirige alors vers des films à caractère plus intimiste inspirés d'oeuvres littéraires. En 2001, il met ainsi en scène l'Intimité de deux amants, celle d'un corps à corps où sont questionnés le désir, le couple et la solitude. Le film, d'après un roman d'Hanif Kureishi, obtient l'Ours d'or au Festival de Berlin. Adapté d'un roman de Philippe Besson, Son frère (2003), un film lui aussi à fleur de peau, interroge la relation entre deux frères réunis autour de la maladie de l'un d'entre eux. Après une apparition dans le film de Michael Haneke Le Temps des loups (2003), Chéreau signe Gabrielle (2005), un drame conjugal en costumes adapté d'une nouvelle de Conrad, construit autour d'un couple qui réunit Isabelle Huppert et Pascal Greggory. En 2009, il présente Persécution, son dernier long métrage, à la Mostra de Venise.


 

Autres activités :


Au théâtre, Patrice Chéreau met en scène de nombreuses pièces, de l'Intervention (1964) de Victor Hugo au Temps et la chambre (1991) de Botho Strauss, en passant par Peer Gynt (1981) d'Henryk Ibsen, ou Hamlet (1988) de William Shakespeare. Il met en scène des opéras : les Contes d'Hoffmann (1974) d'Offenbach, le Ring (1976-80) de Richard Wagner, Wozzek (1993) de Alban Berg. Entre 1972 et 1981, il est co-directeur du Théâtre National Populaire (TNP). En 1982, il prend la direction du Théâtre des Amandiers à Nanterre. Il interprète le rôle de Camille Desmoulins dans Danton (1982) d'Andrzej Wajda. En 1984, il incarne Bonaparte dans le film de Youssef Chahine. En 1992, il est le général Montcalm dans Last of the Mohicans de Michael Mann et il apparaît dans Lucie Aubrac (1997) de Claude Berri, dans lequel il incarne Max alias Jean Moulin. 

 

 

Prix :

  • Meilleur réalisateur, 1999 au Césars du Cinéma Français pour le film : Ceux qui m'aiment prendront le train
  • Meilleur scénario, 1984 au Césars du Cinéma Français pour le film : L'homme blessé

 

(Ré)écouter l'un des derniers entretiens radiophoniques de Patrice Chéreau, diffusé le 09 Septembre dernier.

 

 

 

 

 

 

 

Courtesy of Arte, France Culture, Unifrance, BIFI & Cineressources.net

Partager cet article