Planète Cinéphile

Cette semaine

PLANETE CRITIQUE : "DU VENT DANS MES MOLLETS"

DVDMM.jpg

 

 

Synopsis :

 

"Prise en sandwich entre des parents qui la gavent d'amour et de boulettes, Rachel, 9 ans, compte les minutes qui la séparent de la liberté. Jusqu'au jour où son chemin croise celui de l’intrépide Valérie."

 

Sortie (France) : 22 Août 2012

 

 

Critique :

 

Ce film est une véritable madeleine de Proust. A croquer, à déguster, à savourer. Dès les premières minutes, nous voilà replongés dans le début des années 80. Un temps béni où l'on jouait à la Dictée magique ("Essaie encore ... c'est une bonne réponse !") avant d'aller mater Goldorak et Dallas à la télé, enveloppé dans sa veste à épaulettes, un pot de Nutella à la main.

 

C'est l'histoire de Rachel, 9 ans, qui dort avec son cartable sur le dos et qui veut s'inscrire au club Barbie, cette "poupée dévergondée victime de la mondialisation". La petite fille timide s'encanaille au contact de sa copine de classe Valérie : elle traverse la rue sans regarder et reproche à sa maîtresse de trop sucer des mites (ce n'est pas une faute de frappe). Les cocasseries et les répliques cultes se succèdent, agitant à maintes reprises nos zygomatiques. Mais au-delà de la légèreté de l'enfance, le film évoque des thèmes plus profonds comme la filiation, l'éducation, l'émancipation (et autres rimes en -tion !). Le tout servi par une mise en scène extrêmement poétique, où les placards de cuisine s'ouvrent sur des champs de fleurs. A cela s'ajoute une direction d'acteur impeccable : tous les comédiens jouent juste, qu'ils soient césarisés (Agnès Jaoui, Isabelle Carré), sociétaires de la Comédie Française (Denis Podalydès) ou enfants débutants (Juliette Gombert, Anna Lemarchand).

 

Ce "Vent Dans Les Mollets" est un formidable courant d'air frais dans une année cinéma un peu morose. Evelyne Dhéliat, on en redemande !

 

 

 

Remerciements à @RomainDu (moncahieramoi)

Partager cet article