Planète Cinéphile

Cette semaine

PLANETE CRITIQUE : "G.I. JOE : CONSPIRATION"

GI JOE CONSPIRATION

 

 

Synopsis :

 

"Après avoir été trahie et décimée par une organisation terroriste, l’équipe des GI Joe réalise que le gouvernement a été infiltré et que notre monde est au bord de la destruction. Sans alliés, sans renforts et sans personne à qui se fier, Roadblock et ses GI doivent identifier l’ennemi pour tenter de sauver notre civilisation. Ils font alors appel à celui qui a donné son nom à leur corps d’élite : Joe Colton." 

 

Sortie (France - 3D) : 27 Mars 2013

 

 

Critique :

 

Les plus belles surprises cinématographiques viennent souvent des films qu'on va voir un peu par hasard, sur lesquels on ne sait rien et que l'on n'attend pas. J'étais donc dans les meilleures conditions pour découvrir ce G.I. Joe deuxième du nom. C'est sans avoir vu le premier que j'ai glissé les lunettes 3D sur mon nez en attendant ce déluge de testostérone.

 

Le spectacle est net, propre et précis, le cast' parfait pour ce genre (mention spéciale à Lee Byung-Hun, acteur fétiche de Kim Jee-Woon), la 3D efficace par moment et certaines scènes envoient du paté visuellement parlant (la destruction de L*****, la baston dans les montagnes ...). Oui voilà, c'est beau mais c'est à peu près tout.

 

La seule chose que je demandais, c'était un honnête divertissement videur de tête. Et le contrat n'a pas été rempli les mecs. Votre scénario il craint un peu. Oui, je sais bien que c'est pas forcément le plus important dans un blockbuster mais il faut que l'histoire se tienne un minimum. Entre les incohérences et les incompréhensions, je ne savais plus comment détendre mes sourcils qui ont adopté le fronçage pendant 1h40. Des sourcils froncés à peine compensés par 2 ou trois sourires. Le film, en plus d'être ennuyeux, n'est pas vraiment drôle, même pris au 160ème degré.

 

Je n'attendais pourtant pas grand chose de ce "G.I. Joe Conspiration" et même ce pas grand chose, je ne l'ai pas eu. Je préfère encore me repasser "Battleship" ou "Transformers". Vous avez compris. 

 

 

 

Remerciements à AL (http://www.labobineselective.com)

Partager cet article