Planète Cinéphile

Cette semaine

PLANETE CRITIQUE : "RESIDENT EVIL : RETRIBUTION 3D"

resident-evil-retribution.jpg

 

 

Synopsis : 

 

"Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur Terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, l’ultime espoir de notre espèce, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella. Au gré de son exploration à haut risque et de ses découvertes, les zones d’ombre de sa vie s’éclairent … Plus que jamais, Alice continue à traquer les responsables de l’atroce infection. De Tokyo à New York, de Washington à Moscou, elle les pourchasse jusqu’à la révélation explosive qui va remettre en cause toutes ses certitudes. Avec l’aide de nouveaux alliés et d’anciens amis, Alice va devoir se battre pour survivre dans un monde hostile, au bord du néant. Le compte à rebours a commencé …" 

 

Sortie (France - 3D) : 26 Septembre 2012 

 

 

Critique :

 

Cinquième film de la franchise, "Resident Evil : Retribution 3D" marque un tournant dans la saga déjà culte pour tous les zombiefans.On retrouve donc Alice, exactement à la place où on l’avait laissé à la fin de "Resident Evil : Afterlife 3D" sur le pont du vaisseau Arcadia où une véritable armée fond sur elle avec pour mission de la tuer.


Si la saga avait tendance à un peu s’essoufler avec les 2 derniers opus, W.S. Anderson nous prouve une fois encore qu’il déborde d’idées. Prenant une direction complètement différente, "Resident Evil : Retribution 3D" est un concentré d’action aux chorégraphies toujours aussi bien maitrisées et qui ne sont pas sans nous rappeler celles de "Matrix".

Enchaînant les rebondissements, le film joue avec les mutations, nous offrant des zombies aux capacités différentes mais tout aussi dangereuses. Ainsi les zombies conduisent des motos (sans casques, pas bien ! Bon, ils sont déjà morts OK) et tirent aux armes à feu. Sans être une perle en la matière, le scénario fait son effet. Original et déroutant on va de surprises en surprises dans ce décor virtuel changeant aux grès des attaques de La Reine Rouge qui refait son apparition (souvenez-vous du premier).

Mais "Resident Evil : Retribution 3D" c’est avant tout un vrai régal pour tous les fans du jeu vidéo qui pourront y retrouver, outre l’energie et l’esprit du jeu, certains personnages clés (allez un indice ça, commence par L). Jouant davantage sur l’aspect science-fiction, Anderson n’en oublie pas les origines horrifiques de la saga, certaines scènes font donc réellement sursauter et le stress du au post-mortem est toujours présent. A noter une Milla Jovovich toujours en forme après 10 ans passés dans la peau d’Alice. Elle connait le personnage par coeur et nous le prouve encore une fois par son interprétation musclée.

"Resident Evil : Retribution" est une vraie réussite et parvient à remplir son but de nous divertir tout en nous surprenant avec une 3D efficace. Redoublant d’intensité et d’action, cet opus donne un second souffle à la saga proposant une fois de plus une fin ouverte à un 6ème film. Et on sera plus que partant de revoir cette chère Alice !

 

 

Remerciements à "Votre dévoué Freddy" (Le Cinéma de Freddy)

Partager cet article