Planète Cinéphile

Cette semaine

PLANETE CRITIQUE : "STAR TREK INTO DARKNESS"

Star-Trek-Into-Darkness.jpg

 

 

Synopsis :

 

"Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos ... Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive. Nos héros entrent dans un jeu d’échecs mortel. L’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être faits dans la seule famille qu’il reste à Kirk : son équipe."

 

Sortie (France – IMAX 3D) : 12 Juin 2013

 

 

Critique :

 

Si vous aviez appréciez le précédent volet, j’ai une bonne nouvelle pour vous les amis ! Le casting reste inchangé puisque l’on a le plaisir de retrouver Chris Pine, Zachary Pinto, Zoé Saldana, Simon Pegg ou encore John Choo. Une fois n’est pas coutume, nul besoin d’être un trekkie pour apprécier à sa juste valeur ce «Star Trek Into Darkness», qui se veut être un très bon divertissement familial et spatial, à la croisé d’un «Star Wars» et d’un «Dark Knight Rises». Du début à la fin du film, on reste tout simplement bluffé par l’ensemble de la technologie dernier cri qui est mis à profit de ce voyage interdimensionnel, à savoir la combinaison de la 3D et de l’IMAX natif ! A ce sujet, le point intéressant dans «Star Trek Into Darkness», c’est que même si l’on sait combien la rigueur technique doit être de mise sur un tel blockbuster, on ressent le besoin qu’à J.J. Abrams de rester authentique dans la démarche artistique. De la conception du projet (reconstitution des décors en studio plutôt qu'un tournage exclusivement sur fonds verts), en passant par la prise de risque dans sa mise en scène, laissant libre cours à l’improvisation notamment dans sa direction d’acteurs.

 

Cette fois, l’intrigue de «Star Trek Into Darkness» se veut plus sombre et plus complexe tant dans sa dimension dramaturgique, que dans son rapport avec les protagonistes, centrée essentiellement autour du trio Spoke, Kirk et du méchant Khan, formidablement interprété par le talentueux Benedict Cumberbatch. Une nouvelle histoire tournée davantage vers l’émotion que l’action, à la frontière du thriller psychologique. Avec en fil conducteur, deux thèmes majeurs, celui de l’amitié (entre Spoke et Kirk), et celui de la désobéissance exercée par Kirk, ou la remise en question de l’autorité et de la moralité à enfreindre les lois lorsque l’on a plus aucun autre choix. Alors, tout n’est pas parfait dans ce «Star Trek Into Darkness» - pour avoir pu discuter avec un fan de la première heure en sortie de projection, de nombreux détails ne seraient pas fidèlement retranscris comparé à la série d'origine. Pour ma part, ce qui pêche scénaristiquement parlant, c’est le manque d'ambition du développement de l'intrigue ponctué par un climax digne de ce nom (on s'entend dire le fameux : "Tout ça pour ça ?!"), sans oublier un goût certain pour l’aventure, l’exploration spatiale qui est pourtant l’une des marques de fabrique de la série originale. Contrairement au précédent opus, la majeure partie du film reste trop longtemps cantonée autour d’une même unité d'espace et de temps – je ne vous en dis pas plus, vous le constaterez par vous-même.

 

Ce que l'on retiendra surtout de «Star Trek Into Darkness», en plus de la claque visuelle et sonore, c’est le côté old school et le retour aux racines stylistique de la série originelle, dans des ambiances et décors d’un imaginaire collectif datant des 70’s, le tout réhaussé par une certaine légèreté et un humour dans les répliques des personnages. L’occasion pour nous de commencer à rêver d’un futur «Star Wars, épisode 7», remixé par J.J. Abrams et qui devrait voir le jour d'ici 2015 ! En attendant, vous pourrez plonger dans les tréfonds de galaxies lointaines, en prenant place à bord de l’Enterprise de «Star Trek Into Darkness» le 12 Juin prochain … En IMAX 3D O-BLI-GA-TOIRE-MENT ! (Note : 3.5/5)

 

 

 

Courtesy of Paramount Pictures France

Partager cet article