Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES 2014 : "AIE, ROBOT" (MERCREDI 21)

Cannes2014-17.jpg

Cannes2014-18.jpg

 

 

J-3 avant l'annonce du palmarès et la fatigue commence à se faire ressentir de part et d'autre du Palais des Festivals. Était présenté en compétition officielle, Mardi, "Deux Jours, Une Nuit" des frères Dardennes & "Still The Water" de Naomi Kawase.

 

Leur dernier long métrage en date présenté sur la Croisette, trois ans plus tôt ("Le Gamin Au Vélo") - vainqueur du Grand Prix, ex æquo avec "Il Était Une Fois En Anatolie" -, cette année Jean-Pierre & Luc Dardenne remontent sur la selle avec "Deux Jours, Une Nuit". L'histoire de Sandra, aidée par son mari, qui n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail. Aussi caricaturale qu'elle puisse paraître, "Deux Jours, Une Nuit" est une chronique sociale qui reflète avec beaucoup de justesse l'état dans lequel se retrouvent les pays membres de l'Europe, et qui confirme bien ce que nous pensions du film lors de notre présentation de la bande-annonce. Les choix de mise en scène des frères Dardennes restent inchangés, les cadres opérés par Alain Marcoen sont toujours réalisés caméra à l'épaule, avec une prédisposition pour le plan séquence. Brièvement, l'interprétation de Marion Cotillard est à demi convaincante, à commencer par le choix d'un accent mi-belge, mi-français (étrange) et, parfois, d'expressions corporels quelque peu exagérées (démarche, regard). Pour revenir à l'écriture du scénario, le côté intéressant, et qui peut être jugé rébarbatif, réside dans le fait que la dizaine de collègues que Sandra devra convaincre de renoncer à leur prime, sont en réalité autant de raison d'expliquer, de marteler, les raisons pour lesquelles ils luttent pour survivre (dépenses familiales, unique salaire par foyer, coût de la vie, vie associative, etc.). La thématique principale, véritable propos du film, est de savoir si dans un tel foutoir, l'Homme peut encore tenir debout - et dans quelles conditions ? Si la notion "avoir du coeur" existe encore et si le terme solidarité a encore un sens. Un bel état des lieux de l'Europe sociale, politique et économique actuelle. La population le vivant au quotidien, on propose de le diffuser "d'urgence" aux élites qui gouverne cette Europe et qui ne semble visiblement pas bien au courant de ce qui s'y passe - puisque rien n'a changé depuis "Rosetta". C'est à dire il y a plus de dix ans ! "A voté" - Palmable (Note : 4/5) - Actuellement en salle.

 

Sept ans après avoir remporté le Grand Prix du Festival de Cannes - pour sa première fiction, "La Forêt De Mogari" -, et son passage dans le jury de Steven Spielberg l'an dernier, l'auteure japonaise Naomi Kawase présente cette année "Still The Water" (Futatsume No Mado). L'histoire du film se déroule sur l’île d’Amami, les habitants vivent en harmonie avec la nature, ils pensent qu’un dieu habite chaque arbre, chaque pierre et chaque plante. Un soir d'été, Kaito découvre le corps d’un homme flottant dans la mer, sa jeune amie Kyoko va l’aider à percer ce mystère. Ensemble, ils apprennent à devenir adultes et découvrent les cycles de la vie, de la mort et de l’amour ... Le genre d'oeuvre que l'on n'attendait plus au sein de cette compétition, qui se conclut malheureusement dans quelque jours. "Still The Water" est la véritable oeuvre consciente et contemplative qui élève encore un peu plus la sélection officielle, donnant à réfléchir sur les thématiques de Vie/Mort, d'âmes et de réincarnation. Le film explore avec virtuosité le rapport entre l'Homme et la Nature, sous forme de poésie mystique. La pureté naturelle retranscrite y est enchanteresse, et donne à savourer chaque instants présents de joie de vie universelle. Tout simplement bouleversant - coup de coeur. (Note : 4,5/5) - Sortie (France) : 17 Septembre 2014.

 

Demain, nous vous parlerons de "The Search" de Michel Hazanavicius & "Adieu Au Langage" de Jean-Luc Godard.


 

BONUS :

 

 

"Les Nouveaux Héros" (Big Hero 6) est une comédie d’aventure et d’action dont le héros est un génie de la robotique nommé Hiro Hamada, qui va apprendre à maîtriser et exploiter son talent grâce à son frère, le brillant Tadashi, et à leurs amis GoGo Tamago, accro à l’adrénaline, Wasabi No-Ginger, un maniaque de la propreté, Honey Lemon, une chimiste surdouée, et Fred, fanboy convaincu. Lorsqu’ils se retrouvent embarqués dans un complot criminel qui menace de détruire la ville de San Fransokyo, Hiro se tourne vers son plus proche compagnon, le robot Baymax, et transforme la petite bande en un groupe de super-héros high-tech déterminés à résoudre le mystère et à sauver San Fransokyo.


Inspiré par les comics Marvel éponymes et riche d’action dans le style de la bande dessinée, "Les Nouveaux Héros" (Big Hero 6) est réalisé par Don Hall (WINNIE L’OURSON) et Chris Williams (VOLT, STAR MALGRÉ LUI), et produit par Roy Conli (RAIPONCE). Le film sera sur les écrans en 3D, le 7 Novembre 2014 aux U.S.A. et le 11 Février 2015 en France.

 

 

big-hero-6-82.0_005.00_0069.jpgbig-hero-6-82.0_020.00_0030.jpgbig-hero-6-82.0_029.00_0080.jpg

 

 

 

 

Courtesy of Le Festival de Cannes & The Walt Disney Company France

Partager cet article