Planète Cinéphile

Cette semaine

PALMARÈS FASCINANT AU 42ÈME FESTIVAL DE DEAUVILLE

Les lauréats et le jury

Les lauréats et le jury

Le jury du Festival Américain de Deauville a récompensé plus de films que d’habitude, en remettant des prix ex aequo, qui font tous à leur manière le portrait d’une Amérique plus sombre.

Samedi dernier se terminait l’édition 2016 du Festival Américain de Deauville, au sein de laquelle ont été projetés quatorze films en compétition. Quatres long-métrages au regard acerbe sur la société de consommation américaine sont sortis du lot. Grand favori de cette semaine, “Captain Fantastic”, de Matt Ross, a été largement récompensé en remportant à la fois, le Prix du Jury, présidé cette année par l’ancien ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, et le Prix du Public de la Ville. Le film raconte l’histoire d’un père de famille (Viggo Mortensen) qui éduque ses six enfants en marge absolu de la société, tandis que le décès de leur mère les oblige à se rendre à  l'enterrement et sortir de leur cocon. Mais le jury n’a pas su départager avec un autre film très effronté, qui explore, lui aussi, les méandres du modèle américain : “Le Teckel”, de Todd Solondz. Le réalisateur suit, non sans une certaine drôlerie, le parcours d’une chienne, successivement transportée de famille en famille, comme un vulgaire produit de consommation. Absent de la cérémonie, le réalisateur a adressé en direct un message virtuel très attachant, ravi d’apprendre quelques minutes plus tard, qu’il avait remporté également le Prix de la Révélation Khiel’s, dont le jury était présidé par la journaliste, Audrey Pulvar. Parmi les récompenses restantes : le Grand Prix du Festival a été attribué à “Brooklyn Village”, d’Isa Sachs, une fable sociale sur l’amitié attachante entre deux jeunes garçons New-Yorkais, issus de milieux sociaux différents. Le Prix de la Critique a été décerné à “The Fits”, réalisé par Anna Rose Holmer ; le film “Willy Ier” est reparti avec le Prix d’Ornano-Valenti.

Après un moment de gêne qui a suivi le discours très alambiqué de la présidente du jury Révélation, le public a découvert en avant première le dernier film de Todd Phillips, “War Dogs”. Inspiré d’une histoire vraie, le film relate les failles du marché d’armes aux Etats-Unis. Les deux acteurs, Jonah Hill et Miles Teller, sont venus sur la scène pour présenter leur film avec humour. L’après-midi même, Daniel Radcliffe, favori du public, venait de fouler les planches de la ville en inaugurant sa cabine de plage avec une candeur déconcertante, se prêtant pendant plus d’une trentaine de minutes au jeu des selfies avec les fans. Tandis que la Mostra de Venise était l’autre grand rendez-vous cinéphile de cette rentrée, le Festival Normand a rendu hommage cette semaine à Stanley Tucci, James Franco, et Michael Moore, qui avaient fait le déplacement.

La soirée a ensuite continué à la prestigieuse villa Khiel’s, partenaire du Festival. Dans une ambiance survoltée, et jusqu’aux premières lueurs de l'aube, certains ont fêté la fin de cette 42ème édition en cotoyant les stars sur la piste de danse, dont une Ana Girardot tout sourire, et c’est pour cela qu’on aime Deauville : un festival à taille humaine qui récompense la création sans fanfaronnades. Rendez-vous l'an prochain!

Palmarès :

- Grand Prix : "Brooklyn Village" de Ira Sachs, sortie (France) : 21 septembre 2016

Prix du Jury : "Captain Fantastic" de Matt Ross, sortie (France) : 12 octobre 2016

"Le Teckel" de Todd Solondz, sortie (France) : 19 octobre 2016)

Prix de la Critique : "The Fits" d'Anne Rose Holmer, sortie (France) : 11 janvier 2017

Prix du Public de la Ville de Deauville : "Captain Fantastic" de Matt Ross, sortie (France) : 12 octobre 2016

Prix d'Ornano Valenti : "Willy 1er" de Ludovic Boukherma, Zoran Boukherma, Marielle Gautier, Hugo P. Thomas, sortie (France) : 19 octobre 2016

Prix Khiel's de la Révélation : "Le Teckel" de Todd Solondz, sortie (France) : 19 octobre 2016)

Courtesy of Festival du Cinéma Américain de Deauville & Mars Films

Partager cet article