Planète Cinéphile

Cette semaine

"JABBERWOCKY", LA VERSION RESTAURÉE 4K POUR NOËL

"JABBERWOCKY", LA VERSION RESTAURÉE 4K POUR NOËL

Le 25 décembre prochain, Carlotta Films proposera aux cinéphiles un très beau cadeau, la sortie au cinéma en version restaurée 4K du film "Jabberwocky"!

 

Réalisé en 1977, "Jabberwocky" est le premier film en solo de l’Américain Terry Gilliam, membre de l’emblématique troupe d’humoristes des Monty Python. À l’origine de cette savoureuse comédie fantastico-médiévale se trouve un poème de Lewis Carroll, extrait du roman "De l’autre côté du miroir". Fasciné par l’univers du célèbre auteur d’Alice au pays des merveilles, le cinéaste a été particulièrement marqué par le style de "Jabberwocky", sublime illustration du nonsense si cher aux Britanniques. Si Gilliam avait déjà prouvé au sein des Monty Python qu’il était un digne héritier de cette longue tradition de l’absurde, la filiation est bel et bien confirmée avec ce film.

 

L’esthétique de "Jabberwocky", avec sa galerie de personnages « affreux, sales et méchants », semble tout droit sortie d’un tableau des peintres flamands Bruegel et Bosch, avec leur représentation crue et satirique de la vie au Moyen Âge. À l’opposé de la vision hollywoodienne de cette période, très policée, Terry Gilliam pousse jusqu’à la caricature, accentuant la laideur et le grotesque de ses personnages. L’Américain s’amuse également à renverser l’ordre établi à une époque extrêmement structurée et hiérarchisée: les marchands sont plus élégamment vêtus que le roi, qui n’a ici rien de majestueux et vit dans un château en ruines. Et le héros de cette histoire n’est pas un preux et vaillant chevalier mais un paysan ingénu et simplet, auquel le Monty Python Michael Palin prête admirablement ses traits. Terry Gilliam joue ainsi habilement avec les codes du conte de fée et du fantastique: il envisage à travers un prisme déformant les histoires et légendes de notre enfance, en laissant libre court à son imagination.

 

Encore imprégné de l’esprit et de l’humour Monty Python, "Jabberwocky" sera le film de la transition pour son auteur. L’univers Gilliam commence à se mettre en place, plus sombre et pessimiste que celui de la troupe, mais non moins empli de drôlerie. Œuvre unique à l’humour absurde et fantastique, "Jabberwocky" est à retrouver dans sa superbe restauration 4K!

"JABBERWOCKY", LA VERSION RESTAURÉE 4K POUR NOËL

"Jabberwocky" a été restauré en 2017 par le BFI National Archive et The Film Foundation, avec le financement de The George Lucas Family Foundation et avec la collaboration du réalisateur Terry Gilliam. Le film est présenté dans son ratio d’origine de 1.85:1. Le film a été scanné en résolution 4K sur un scanner ARRISCAN et restauré en résolution 4K à partir du négatif image d’origine 35 mm et d’autres éléments du film d’origine. Toutes les corrections apportées à l’image pour ce nouveau master 4K ont été faites de façon à respecter au mieux la photographie et la textures originelles du film, et ont été conduites au laboratoire L’Immagine Ritrovata à Bologne, en Italie.

La bande-son 5.1 Surround a été remixée en 2001 à partir de la bande magnétique multipistes monaural d’origine par André Jacquemin aux Studios Redwood à Londres, à l’aide du logiciel iZotope RX, pour donner aux dialogues, à la musique et aux effets un nouveau souffle.

Courtesy of Carlotta Films & BFI

Partager cet article