Planète Cinéphile

Cette semaine

BLACK MOVIE, UNE 22ÈME ÉDITION ONLINE

BLACK MOVIE, UNE 22ÈME ÉDITION ONLINE

Confronté à la fermeture des salles de cinéma, le Festival International de Films Indépendants Black Movie se dématérialise intégralement du 22 au 31 janvier 2021. Une 22ème édition pensée avec soin qui permettra au public de reproduire l’expérience Black Movie à domicile, avec la possibilité de visionner la totalité de la programmation en ligne - et plus si affinités. Une escapade cinématographique virtuelle ouverte à toutes et à tous!

 

En partenariat avec la plateforme de VOD Shift72, affiliée au site web Festival Scope, le Festival Black Movie propose un riche programme de 84 films, dont 41 longs et 43 courts métrages. Des productions indépendantes qui sont issues de 48 pays, parmi lesquelles on trouvera 1 première européenne et 56 premières suisses, le tout réparti en 7 sections thématiques. La sélection convoque des réalisateurs habitués de la manifestation (Hong Sangsoo, Sion Sono, Rehad Desai, Tsai Ming-Liang, Adilkhan Yerzhanov) et accueille cette année un nombre remarquable de films signés par des réalisatrices (11 longs et 17 courts métrages). Face à l’impossibilité de recevoir des invité·e·s à Genève, Black Movie a offert aux cinéastes la possibilité d’enregistrer en amont des entretiens, qui accompagneront l’offre de films en ligne et seront également disponibles sur le site du festival.

Le public retrouvera des auteurs qui ont marqué l’histoire du festival, à commencer par le Sud-Coréen Hong Sangsoo, lauréat de l’Ours d’argent du meilleur réalisateur début 2020 à Berlin avec "La Femme qui s’est enfuie". Le festival se réjouit de pouvoir accueillir la première européenne de "Red Post on Escher Street" du turbulent Japonais Sion Sono, un cri d’amour aux figurants de cinéma. Il salue également le retour à la fiction du Taïwanais Tsai Ming-Liang, dont on découvrira en première suisse le sensuel "Days". L’Ivoirien Joël Akafou suit quant à lui l’itinéraire d’un migrant réfugié en Italie avec "Traverser", tandis que le Chilien Rodrigo Sepúlveda signe "Tengo miedo torero", l’adaptation haute en couleurs d’un roman du célèbre écrivain queer Pedro Lemebel. Le prolifique Kazakh Adilkhan Yerzhanov revient avec "Ulbolsyn", récit électrique d’une jeune femme qui tente d’arracher sa sœur du traquenard d’un mariage arrangé. Le Brésilien Felipe Bragança livre une fable d’aventures colorée avec "Um animal amarelo", alors que "Days of Cannibalism" du Sud-Africain Teboho Edkins s’intéresse aux immigrés chinois du Lesotho et à leur cohabitation parfois houleuse avec les natifs du pays.

Le Festival Black Movie remettra au total 5 prix, dont le Prix de la Critique, le Prix Payot Petit Black Movie, le Prix des Jeunes, le Prix des Enfants et le Prix des Bénévoles. Le Prix de la Critique, doté par le Département de la culture et de la transition numérique de la Ville de Genève et attribué à un film inédit remarqué pour sa forme novatrice, sera décerné par un jury non plus international, mais intercantonal, de critiques de cinéma suisses constitué de Clara Kiskanc Fischer (Tessin), Emilien Gür (Genève/Soleure), Michael Kuratli (Zurich), Sabrina Schwob (Vaud) et Katja Zellweger (Berne).

Plus d'infos: https://blackmovie.ch

BLACK MOVIE, UNE 22ÈME ÉDITION ONLINE

Courtesy of Black Film Festival & l'association Sirocco

Partager cet article

Repost0